header banner
Default

Qui est Bola Tinubu, le président nigérian qui tente de résoudre la crise politique du pays?


Investi fin mai à la tête du pays le plus peuplé d'Afrique, Bola Ahmed Tinubu a été élu à la tête de la Cédéao début juillet. Le dirigeant multiplie les efforts pour rétablir l'ordre constitutionnel au Niger après le coup d’État militaire du 26 juillet. À 71 ans, l’homme fort d’Abuja est aussi confronté à de multiples défis en matière de sécurité dans son pays.

"L'un de nous est retenu en otage par sa garde présidentielle. Quelle calamité." Dimanche 30 juillet, en ouverture du sommet de la Cédéao sur la situation au Niger, le président du Nigeria a dénoncé le coup d'État survenu à Niamey le 26 juillet. "C'est une insulte pour chacun de nous. Nous devons agir fermement pour restaurer la démocratie", a aussi déclaré le chef d'État nigérian.

Élu à la tête de la Cédéao au début du mois de juillet, Bola Tinubu a été l’un des premiers chefs d'État africain à condamner publiquement le putsch au Niger du 26 juillet. Ce coup d’État, dernier en date sur le continent, a été perpétré contre le président élu Mohamed Bazoum par des militaires menés par le général Abderrahmane Tchiani au Niger. Bola Tinubu a notamment promis que l'organisation et la communauté internationale "feraient tout pour défendre la démocratie" et son "enracinement" dans la sous-région.

"Stupeur et consternation"

VIDEO: Bola Ahmed Tinubu a prêté serment comme nouveau président du Nigeria
africanews (en français)

La Cédéao a notamment demandé "la libération immédiate" du président Bazoum et le "retour complet à l'ordre constitutionnel en République du Niger", selon les résolutions lues dimanche 30 juillet à la fin d’un sommet extraordinaire présidé par le chef d'État nigérian. "C'est avec stupeur et consternation" que la Communauté économique des États d'Afrique de l'ouest (Cédéao) "a pris connaissance de la tentative de coup d'État au Niger", indiquait aussi un communiqué de l'organisation régionale.

"C'est intéressant de voir l'orientation internationale de Tinubu", remarque auprès de l’AFP Cheta Nwanze du cabinet de conseil SBM. Comme il l’indique à nos confères, le plus gros risque encouru par le nouveau régime à Abuja est d'être "perçu comme un “tigre de papier” : imposant en apparence, peu influent en réalité”. 

Quelle médiation pour le Niger ? 

VIDEO: Niger : « Le président de la Cédéao Bola Tinubu joue sa crédibilité » • RFI
RFI

L'annonce du coup d'État du 26 juillet au Niger est intervenue à l'issue d'une journée de tensions entre le président élu Mohamed Bazoum et la garde présidentielle à Niamey. Des tensions qualifiées par de “mouvement d'humeur"

Plus tard dans la journée, la garde présidentielle annonce qu’elle retient le président Bazoum et sa famille dans la résidence officielle. Peu de temps après, l’annonce du renversement du régime de Bazoum tombe.

Dans la soirée du 26 juillet, le président béninois Patrice Talon s’est mis en route pour le Niger afin de débuter une médiation avec les putschistes. Il avait au préalable rencontré à Abuja son homologue nigérian Bola Tinubu.  

Dans la nuit du 26 au 27 juillet, le scénario d'une médiation ouest-africaine s'impose. Elle devrait impliquer les pays voisins du Niger pour trouver une solution à la tentative de coup d'État en cours au Niger s’est imposé. 

Il prend la suite de Muhammadu Buhari

VIDEO: Nigeria : l'opposition rejette la validation de la victoire de Tinubu
africanews (en français)

"Nigeria, nous sommes de retour".  À la tribune du sommet de la Cédéao qui s'est à Bissau le 12 juillet 2023, Bola Ahmed Tinubu a une idée en tête. Il veut afficher sa détermination à placer son pays au devant de la scène régionale. Arrivé au pouvoir le 1er mars dernier, le chef d’État de 71 ans assure que "nous avons besoin de la démocratie pour être un exemple pour le reste de l'Afrique et du monde". 

Candidat du Congrès des progressistes à la dernière élection présidentielle, il a été élu président du Nigeria fin février, plébiscité dès le premier tour avec 8,8 millions de voix. Durant sa campagne, ses adversaires ont assuré qu’il était souffrant - mettant en avant son âge avancé - et qu’il pourrait même être atteint de la maladie de Parkinson. 

Des affirmations balayées d'un revers de la main par l’intéressé. Le 29 mai, trois mois après sa victoire électorale, Bola Tinubu est investi président de la République du Niger. Il succède à Muhammadu Buhari, après huit années passées au pouvoir. 

  • À voir Nigeria : élu président, Bola Tinubu prête serment

Icône de la démocratie et mesures impopulaires

VIDEO: Le président nigérian Bola Tinubu nommé à la tête de la CEDEAO
africanews (en français)

De confession musulmane, fervent pratiquant, il est surnommé par ses partisans le "Parrain" en raison, dit-on, de son immense influence sur la vie politique de son pays ces dernières années. À la tête de l’une des plus grosses fortunes du Nigeria, il a été une figure phare de la démocratie durant la dictature militaire des années 1990, s'exilant au Bénin. Ses plus fervents supporters lui louent un sens politique aigu, issu de plus de trois décennies passées dans les arcanes du pouvoir. 

Dès son accession au pouvoir, le président Tinubu a pris une série de mesures stratégiques, notamment en matière économique. La plus emblématique d’entre elles reste sa décision de mettre fin aux subventions sur le carburant.  Actée le 29 mai, la mesure était décriée de longue date par le clan Tinubu. Le président voyait en ces subventions “un gouffre financier insoutenable”. 

Selon lui, elles étaient aussi à l’origine d’un immense trafic de contrebande de l'essence subventionnée vers les pays voisins, à commencer par son ancien pays d'adoption, le Bénin.  "Pourquoi devrions-nous (...) nourrir les contrebandiers et être le Père Noël des pays voisins", a-t-il fustigé peu de temps après l’entrée en vigueur de la suppression des subventions. Cette mesure est très impopulaire au Nigeria.

"On est enthousiasmé par le nouveau gouvernement, par certaines des premières décisions prises", a salué devant la presse Bernard Mensah, haut responsable de la Bank of America. "Tinubu a une chance de redorer le blason du Nigeria", souligne de son côté le professeur Kabiru Sufi, qui enseigne les affaires publiques au Kano College et qui a été interrogé par nos confrères de l’AFP. 

  • Re voir  Nigeria : élu président, Bola Tinubu prête serment

Rétablir l’ordre dans le pays… 

VIDEO: Qui est Bola Ahmed Tinubu, le président élu du Nigeria?
VOA Afrique

Les années Buhari ont été marquées par une sévère détérioration de la sécurité dans le pays. Raison pour laquelle peu après son élection, et le jour même de son investiture, Bola Tinubu promet de faire de la lutte contre l'insécurité "sa priorité absolue".

Des paroles aux actes. Bola Tinubu a d’abord nommé lundi 20 juin de nouveaux chefs de l'armée et de la sécurité, soit trois semaines à peine après son investiture. Des nominations qui interviennent juste après le limogeage de tous les chefs et conseillers des services militaires ainsi que le chef de la police nationale et le chef du service des douanes, là aussi, sur décision de la présidence de Tinubu. 

  • Voir aussi Le ton ferme de Bola Tinubu face aux coups d'État

Peu après son élection  il avait également limogé le chef de le Banque centrale du pays, Godwin Emefiele, arrêté depuis. Il a aussi nommé un nouveau chef anti-corruption. Le remaniement de l'appareil sécuritaire après un changement de président est une pratique courante au Nigeria qui a été très marqué par trois décennies de dictatures militaires avant de renouer avec la démocratie en 1999.  "Tout le monde admire le Nigeria, en particulier en Afrique et dans la région de la Cédéao, et le président Tinubu est prêt à relever le défi", s'est vanté Dele Alake, porte-parole du président nigérian peu de temps après son élection.

Seul le Nigeria est en mesure de rassembler la région, mais il lui sera difficile de le faire tant que ce sera le désordre dans le pays.

 Cheta Nwanze, consultant auprès du cabinet de conseil SBM

… et dans la région sahélienne

VIDEO: Nigeria : Tinubu annonce un budget de 34 milliards de dollars pour 2024
africanews (en français)

Au delà de son action contre la corruption à l’intérieur de ses frontières, Bola Tinubu entend aussi lutter contre l’essor du djihadisme dans son pays et sa proche région. "Seul le Nigeria est en mesure de rassembler la région, mais il lui sera difficile de le faire tant que ce sera le désordre dans le pays", a expliqué à l’AFP Cheta Nwanze, issu du cabinet de conseil SBM. 

Le nord-ouest et le centre du Nigeria sont régulièrement le théâtre de tensions et conflits meurtriers autour de l'exploitation de la terre et des ressources en eau entre communautés d'agriculteurs et d'éleveurs. L’ancien président Muhammadu Buhari avait certes remporté des succès contre les jihadistes qui ravagent le nord-est du pays. Mais Boko Haram et le groupe État islamique opèrent toujours dans la région et l'insécurité est généralisée sur le reste du territoire, entre gangs et malfrats.

  • Lire aussiNigeria : Boko Haram, c’est qui ? C’est quoi ?

L’armée nigériane et les groupes djihadistes, dont Boko Haram, sont au coeur d’un conflit qui dure depuis près de 15 ans. Les affrontements ont fait plus de 40.000 morts et déplacé plus de 2 millions de personnes. Il s’agit de l’une des plus graves crises humanitaires du XXIe siècle selon l’ONU. 

Sources


Article information

Author: Mary Oneal

Last Updated: 1699624922

Views: 828

Rating: 4.4 / 5 (66 voted)

Reviews: 88% of readers found this page helpful

Author information

Name: Mary Oneal

Birthday: 1923-09-26

Address: 3104 Manning Court Apt. 041, Deckermouth, AL 89816

Phone: +3628931627313120

Job: Security Guard

Hobby: Painting, Wildlife Photography, Role-Playing Games, Metalworking, Pottery, Cocktail Mixing, Hiking

Introduction: My name is Mary Oneal, I am a Adventurous, Determined, brilliant, candid, talented, striking, sincere person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.